Coronavirus: une dizaine de villes ferment les lieux publics en Italie

A Codogno, le maire
 a ordonné la fermeture immédiate des écoles,
 bureaux municipaux,
 magasins d’alimentation, bars, discothèques,
 salles de sport...
A Codogno, le maire a ordonné la fermeture immédiate des écoles, bureaux municipaux, magasins d’alimentation, bars, discothèques, salles de sport... - EPA

Le « barrage sanitaire » s’est écroulé d’un coup, en moins de vingt-quatre heures. Relativement épargnée jusqu’ici par la propagation du coronavirus et par la psychose qui l’accompagne, l’Italie a été frappée de plein fouet. Quinze cas ont été simultanément diagnostiqués vendredi dans la région lombarde, deux en Vénétie. Une personne est également décédée durant la nuit de vendredi à samedi, selon l’agence de presse Ansa. L’homme était hospitalisé depuis une dizaine de jours en Vénétie, dans le nord de l’Italie, pour une maladie non liée au coronavirus, a précisé le ministre, Roberto Speranza. Il s’agit du deuxième décès en Europe.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct