Le carnaval, période critique pour les Juifs depuis des siècles

A Cologne en 1936, des nazis se griment en Juifs durant le carnaval.
A Cologne en 1936, des nazis se griment en Juifs durant le carnaval. - D.R.

L’apparition polémique de Juifs caricaturés à outrance, dans les défauts qui leur sont à l’excès attribués, au cours du carnaval d’Alost depuis l’année 2019 s’inscrit dans une permanence séculaire de défiance et de dénigrement de l’Israélite dénoncé comme pervers, déicide, voleur, faussaire ou tueur d’enfants.

Les traces les plus anciennes racontent, sous le règne de l’empereur Hadrien en 117, la plainte portée devant lui par des Juifs en cause d’un « roi de carnaval » (au sens des Lupercales antiques), scénarisation festive jugée insultante et provocatrice adressée au Juif Lukas, élevé au rang de roi par les rebelles de Cyrène et proclamé roi. Les Alexandrins Théon et Paul qui en furent les initiateurs furent tancés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct