Lettre d’Europe: le continent englouti ou le souvenir du Doggerland

«
Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux
», un tableau de Brueghel qui est le reflet d’une époque extrêmement dure, marquée par la faim et le froid, où il fallait chasser les oiseaux avec des pièges rudimentaires pour pouvoir manger.
« Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux », un tableau de Brueghel qui est le reflet d’une époque extrêmement dure, marquée par la faim et le froid, où il fallait chasser les oiseaux avec des pièges rudimentaires pour pouvoir manger. - Photo News.

L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct