Sophie Wilmès épingle le carnaval d’Alost: «C’est un préjudice à la réputation de la Belgique»

Sophie Wilmès épingle le carnaval d’Alost: «C’est un préjudice à la réputation de la Belgique»

Les représentations de la communauté juive au carnaval d’Alost «portent préjudice à nos valeurs ainsi qu’à la réputation de notre pays», a réagi dimanche dans un communiqué la Première ministre Sophie Wilmès.

La Belgique est une démocratie «fondée sur des libertés fondamentales dont fait partie la liberté d’expression», rappelle Mme Wilmès. «Cette valeur implique notamment la liberté de critiquer, de blasphémer, de caricaturer.»

Le carnaval face à la loi

Cependant, «cette liberté évolue dans un cadre légal précis qui vise à protéger les individus du racisme, de l’antisémitisme et des autres discriminations», nuance la Première ministre. «Il revient donc aux institutions compétentes et à la justice de déterminer si les faits qui se sont déroulés pendant le carnaval enfreignent la loi.»

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct