Le nord de l’Italie se barricade face au coronavirus: les Milanais, entre vigilance et rationalité

Le nord de l’Italie se barricade face au coronavirus: les Milanais, entre vigilance et rationalité

Je ne vais certainement pas fermer mon bar ! Ce maudit virus ne va pas tuer mon activité ! », s’écrie la propriétaire d’un joli café dans le cœur de Milan. Ses clients habituels, assis en terrasse sous un timide soleil d’hiver, acquiescent.

Alors que la Lombardie s’est transformée, en seulement quarante-huit heures, en principal foyer italien du Covid-19, avec 90 personnes contaminées, et que le Premier ministre Giuseppe Conte envisage l’intervention des forces armées pour isoler les villes « en quarantaine », Milan résiste.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct