La «fin» des bars à hôtesses liégeois au Conseil d’Etat

A Liège, le nombre de salons réservés à la prostitution est passé de 135 à 7 en 20
ans.
A Liège, le nombre de salons réservés à la prostitution est passé de 135 à 7 en 20 ans. - Michel Tonneau.

Couvrez ces prostituées que je ne saurais voir » : en vingt ans, en Cité ardente, le nombre de salons réservés à la prostitution et de bars à hôtesses est passé de 135 à sept seulement. Si certaines racolent encore sur le trottoir dans le quartier Cathédrale Nord, bien d’autres sont passées aux rendez-vous par internet et elles ne sont plus qu’une petite trentaine à se relayer dans les sept derniers bars de la célèbre rue Varin. Plus pour longtemps ? La taxe communale pour ces établissements est passée, à la fin de l’année, du simple au triple. Les propriétaires de cinq de ces sept bars ont décidé d’introduire un recours au Conseil d’Etat contre cette taxe qui, estiment-elles, sont un moyen de les pousser à la fermeture. Les associations de terrain sont du même avis…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct