Le coronavirus met la zone Schengen sous pression

La Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, en appelle à la raison.
La Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, en appelle à la raison. - EPA

La Commission européenne a exhorté les pays de l’UE à ne pas céder à la « panique » et à la « désinformation », alors que l’Autriche a refusé dimanche soir un train en provenance d’Italie.

« Bien sûr, nous devons prendre la situation au sérieux », a déclaré la commissaire en charge de la santé, Stella Kyriakides. « Un train qui faisait Venise-Munich a été arrêté à la frontière », a confirmé dimanche le ministère de l’intérieur autrichien. La compagnie des chemins de fer italienne avait au préalable averti l’opérateur ferroviaire autrichien OBB du fait que deux personnes à bord présentaient des symptômes de fièvre et de la toux. Le trafic en provenance d’Italie a été suspendu pendant plusieurs heures.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct