Coronavirus: entre psychose et précaution, un exercice de haute voltige

Coronavirus: entre psychose et précaution, un exercice de haute voltige
AFP.

L’épidémie de coronavirus est aussi une épidémie de questions qui restent sans réponse. D’où vient exactement la maladie ? Les autorités chinoises ont-elles tardé à la combattre ? Qui est le patient zéro à l’origine de son extension à l’Italie ? Et, surtout, sommes-nous vraiment prêts à affronter ce virus ?

Deux mots caractérisent cette problématique : précaution et psychose.

Devant l’urgence, le principe de précaution s’est imposé. Il consiste à ne pas attendre que la science apporte ses réponses pour prendre des mesures rapides en matière de protection de la santé.

Quant à la psychose, elle est à la hauteur du mystère qui entoure cette pandémie : chaque nouvelle information représente un risque de créer un climat de terreur.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct