Projets de PAD: «La ville de demain sera compacte, verte et concertée»

Les tours envahiront-elles la capitale
? De nombreux habitants s’organisent pour s’y opposer.
Les tours envahiront-elles la capitale ? De nombreux habitants s’organisent pour s’y opposer. - DR.

Il y a quelques jours, une étude de l’Université d’Amsterdam mettait en évidence la réduction importante des espaces non bâtis en région bruxelloise sur la période 2003-2016. Cette diminution correspond à une augmentation de quelque 200.000 personnes de la population bruxelloise. Cette tension est normale dans le développement d’une ville. Mais plus que jamais, le défi de concilier densification de la ville et préservation d’espaces semi-naturels existants ou d’espaces verts aménagés requiert toute notre attention et toute notre vigilance.

Un besoin de vert et de bleu

Vagues de chaleurs, inondations, pollutions,. les villes sont particulièrement exposées aux conséquences du dérèglement climatique et de l’activité humaine. Pour y faire face, Bruxelles a besoin de vert et de bleu. En diminuant les températures ressenties, en permettant une meilleure résistance face aux épisodes pluvieux, en reconnectant les citadins à la nature et comme support de la biodiversité urbaine, les maillages verts et bleus constituent des facteurs de résilience de la ville des plus performants. Raison pour laquelle nous devons donc être particulièrement vigilants aux questions d’aménagement de l’espace public.

PAD : Des balises s’imposent

C’est à la lumière de ces défis que nous devons plus que jamais appréhender les projets de PAD (Plans d’Aménagement Directeurs) qui se donnent pour mission de rompre avec l’urbanisme du coup par coup en définissant une vision globale, intégrée et à long terme pour Bruxelles. Mais pour que cet objectif macro prenne tout son sens, des balises claires s’imposent.

La Déclaration de Politique Régionale affirme la volonté du Gouvernement de « finaliser les processus d’adoption des Plans d’aménagement directeurs (PAD) initiés sous la précédente législature et dont les principes essentiels sont repris dans le Plan Régional de Développement Durable. » Elle affirme aussi la volonté de prendre à bras-le-corps le défi climatique et de s’engager dans la transition, en particulier en considérant le renforcement de la biodiversité comme « traceur des politiques régionales ».

Permettre à chacun de s’exprimer

Les PAD ne peuvent se construire au détriment des habitants et du cadre de vie qui doit s’améliorer pour tous, c’est pourquoi, les écologistes formulent des exigences en matière de gouvernance, de densification concertée, du respect de la biodiversité, de solutions de mobilité non polluantes et d’insertion urbaine.

Pour donner un vrai sens à la participation citoyenne, nous devons organiser des consultations plus larges et le plus en amont possible des projets, et ce afin de permettre à chacun de s’informer et de pouvoir s’exprimer. Ecolo demandera l’échelonnement dans le temps des prochaines enquêtes publiques. Il faut un nouveau contrat social autour du changement d’échelle de la ville.

Débétonner et reverduriser

Les PAD ne doivent pas être au service des constructeurs, des promoteurs et des spéculateurs. Ils doivent au contraire tout au contraire l’aboutissement d’une vision renouvelée de la ville, à l’écoute de ses habitants et de leurs besoins. Ils doivent devenir cet outil de développement urbanistique intelligent qui permette de concilier nos besoins en matière de logement, d’équipements, de développement économique, avec la prise en compte radicale de l’urgence des enjeux environnementaux et climatiques.

Il est possible à l’avenir de débétonner et reverduriser de nouveaux espaces urbains : l’entrée de la E40, le site du viaduc Herrmann Debroux et de nombreux espaces dans les quartiers.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches