Lucky n’est pas vraiment «Dikkenek»

<span>Lucky</span> n’est pas vraiment «Dikkenek»

N’en déplaise à Olivier Van Hoofstadt, son Lucky manque de chien ! Or, c’est bien une histoire de chien qui motive Willy et son pote Tony, endettés de naissance, pour sortir de leur galère. Se faire du blé avec un chien de la brigade des stups, OK, mais quand les deux losers tombent sur une tonne de blanche, il faut évacuer. Comment ? En s’associer avec Caro, une flic totalement corrompue…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct