Les deux femmes djihadistes perdent leur nationalité belge

Les deux femmes djihadistes perdent leur nationalité belge
AP.

La condamnation, mardi par le tribunal correctionnel de Bruxelles, à 5 ans de prison de Saïda El Mimouni, originaire de Borgerhout, la prive également de sa nationalité belge comme le permet une loi adoptée l’an dernier, déférant aux juges de première instance le prononcé de cette peine complémentaire. Elle écope aussi de 8.000 euros d’amende que le Trésor public sera bien en peine de recouvrir, la jeune femme se trouvant toujours en Syrie auprès de ses complices de l’Etat islamique. La même peine est aussi réservée à Siham Oussaïdi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct