Coronavirus: le secteur aérien craint des effets records

Lufthansa, la maison mère de Brussels Airlines, vient d’annoncer une série de mesures.
Lufthansa, la maison mère de Brussels Airlines, vient d’annoncer une série de mesures. - REUTERS.

Après avoir longtemps fait le gros dos, supposant que « ça » allait passer et qu’on allait vite revenir à la forte tendance haussière des dernières années, le secteur aérien prend maintenant toute la mesure des conséquences de la crise du coronavirus qui s’ajoutent à la guerre commerciale USA-Chine et à la crise du Boeing 737 Max qui avaient déjà plombé les perspectives du millésime 2020. Sans oublier que, en Europe, la fin de la saison d’hiver est, traditionnellement, la période où les compagnies aériennes sont financièrement les plus fragiles car elles disposent de moins cash, avant que les réservations et les destinations estivales ne renflouent leur système financier.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct