La Smart lance le contrat à durée indéterminée pour entrepreneur

Quentin Ketelears et Nathalie François ont co-créé «
Molly&Fonz
», un studio créatif. Ils sont depuis 2017 employés par la Smart.
Quentin Ketelears et Nathalie François ont co-créé « Molly&Fonz », un studio créatif. Ils sont depuis 2017 employés par la Smart. - Dominique Duchesnes

Autour de la table, une dizaine de personnes. Projet manager, architecte, coach, psychologue, web designer… Ils travaillent seuls ou à plusieurs. À la Smart, « société mutuelle pour artiste », on ne se limite plus à fournir une couverture sociale aux seuls intermittents du spectacle depuis longtemps. La coopérative propose à tous ceux qui ont une activité « économique », régulière ou pas du tout, peu importe leur secteur d’activité, de devenir « leur employeur ». Avec les « petits plus » que cela induit, notamment en matière d’ouverture de droits (à la pension, au chômage…) via le prélèvement automatique de cotisations ONSS.

Mardi, à son QG bruxellois, l’organisme, par la voix de Perrine Pautre, conseillère, vend la possibilité à quelques privilégiés d’aller un pas plus loin. Ils ont été « sélectionnés » (au total 250 membres belges de la Smart ont été identifiés) comme potentiels candidats à un nouvel outil : le CDI ou contrat à durée indéterminée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct