La Commission européenne épingle l’incapacité des entités belges à se coordonner

Les commissaires Dombrovskis, Gentiloni et Schmit, ce mercredi à Bruxelles.
Les commissaires Dombrovskis, Gentiloni et Schmit, ce mercredi à Bruxelles. - EPA

Ce mercredi, la Commission européenne distribuait les bulletins. Douze Etats-membres ont été épinglés, qui présentent divers déséquilibres macroéconomiques, comme l’Italie (notamment pour ses finances publiques) ou l’Allemagne et les Pays-Bas (qui accumulent des surplus extérieurs jugés excessifs). La Belgique n’en fait donc pas partie.

Pour autant, la Commission ne ménage pas ses critiques à l’égard de notre pays, qui, il est vrai, traîne les pieds quand il s’agit d’appliquer les recommandations européennes. La faute au blocage politique ? Oui, mais en partie seulement.

Sans doute la Commission déplore-t-elle l’absence de gouvernement fédéral de plein exercice, qui bloque l’assainissement des finances publiques et la mise en œuvre des réformes structurelles.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct