Brexit: Boris Johnson ressort la menace d’une sortie sans accord

«
L’objectif de ce qu’on fait, c’est de faire les choses différemment et mieux
», se défend Boris Johnson.
« L’objectif de ce qu’on fait, c’est de faire les choses différemment et mieux », se défend Boris Johnson. - Photo News.

C’est écrit noir sur blanc dans le mandat de négociation de 36 pages publié ce jeudi par le gouvernement britannique : si Londres estime au mois de juin n’avoir pas assez progressé en vue d’un accord sur la nouvelle relation avec les 27, le gouvernement « décidera si l’attention du Royaume-Uni doit se détourner de la négociation et se concentrer uniquement sur les préparations domestiques pour sortir de la période de transition de façon ordonnée. » Traduction : si Boris Johnson et son équipe n’obtiennent aucune avancée d’ici le Conseil européen du 18 -19 juin, alors le Premier ministre menace de quitter la table de discussions et de reprendre les préparatifs en vue d’une séparation sans accord avec l’Union européenne. Avec les conséquences que l’on connaît : retour des contrôles douaniers, des taxes douanières, et probables perturbations dans les transports et l’approvisionnement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct