Réactions à la taxe de congestion: divisions à tous les étages

Réactions à la taxe de congestion: divisions à tous les étages
Roger Milutin.

L’idée d’un tarif de congestion n’a pas provoqué que des remous à l’intérieur du gouvernement bruxellois. A peine connue, elle a fait réagir et souvent pas de manière très positive. Sans surprise, le MR, dans l’opposition à Bruxelles, a balayé l’idée. Pour Georges-Louis Bouchez, le président du parti, « c’est une façon de nous revendre la taxation kilométrique ». Pour lui, le tarif de congestion, « c’est de l’écologie punitive, qui fait en sorte que les classes moyennes et populaires paient ». Le même clou est enfoncé du côté wallon par le vice-président du gouvernement Willy Borsus, MR lui aussi, qui doute de la légalité de la mesure si elle était prise. « Pour moi, c’est non, trois fois non ! Je refuse que nos travailleurs ou nos entreprises soient les victimes de ce type de décision. Je rappelle que les flux économiques entre la Wallonie et Bruxelles sont nombreux », dit-il dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct