Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»
Reuters

Derrière les imposantes portes de bois d’une salle de l’hôtel Adlon, l’un des plus somptueux de Berlin, on entend clairement le rire d’Hillary Rodham Clinton. Un groupe de journalistes européens attend l’ancienne secrétaire d’Etat des Etats-Unis autour d’une table, dans la pièce principale de la suite, tandis que derrière la porte, Mme Clinton parle avec Nanette Burstein, la directrice du documentaire Hillary, et avec deux autres personnes. La voix chantante est celle de l’ancienne sénatrice de 72 ans, née à Chicago, mais on entend surtout ses éclats de rire. Ces éclats de rire et cette bonne humeur figurent parmi les traits qui illustrent les quatre épisodes de 65 minutes de la série documentaire Hillary, produite par Hulu (propriété de Disney) pour diffusion sur sa plateforme, et qui retrace avec brio et de manière incisive la vie d’une avocate qui a manqué de très peu la présidence des Etats-Unis.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct