Michaël Trabbia (Orange) au «Soir»: «La vente de VOO à Providence est totalement anormale»

Michaël Trabbia, patron d’Orange, avait déposé une offre valorisant VOO à 1,2 milliard.
Michaël Trabbia, patron d’Orange, avait déposé une offre valorisant VOO à 1,2 milliard. - Pierre-Yves Thienpont.

Orange voulait VOO. Et ne s’est jamais privé de le faire savoir. Depuis deux ans, la société multiplie les marques d’intérêt pour racheter le cablo wallon, détenu par le groupe public liégeois Enodia/Nethys. Mais l’ex-CEO de Nethys Stéphane Moreau a toujours refusé les avances : VOO n’était pas à vendre. Jusqu’au printemps 2019, où le discours du Liégeois a changé. Nethys s’est mise à chercher un partenaire pour prendre la majorité des parts de sa filiale télécoms. Et c’est le fonds américain Providence qui a fini par rafler la mise. Au nez et à la barbe d’Orange, qui vient d’intenter une action en justice pour demander la suspension de la vente.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct