Depuis le début de saison, Anderlecht connaît des lendemains qui déchantent

photo news
photo news

Large vainqueur d’Eupen avec un score de tennis (6-1) et six buteurs différents, Anderlecht devrait aborder son déplacement chez la nouvelle lanterne rouge du championnat – Waasland-Beveren qui reste sur cinq défaites de rang et vient de limoger son entraîneur, Arnauld Mercier – avec sérénité et ne voyant pas d’autre issue qu’un succès aisé pour rester dans la course aux Playoffs 1. « On veut confirmer les bonnes choses entrevues contre Eupen et améliorer certaines choses », pointait Franky Vercauteren en conférence de presse.

Sauf que le Sporting, qui ne pourra pas compter sur Chadli (malade) et Bakkali (genou), a la fâcheuse tendance à ne pas confirmer quelques jours après une bonne prestation collective ou un bon résultat obtenu synonyme de boost mental. Avec le manque d’efficacité offensive, c’est l’autre grande faiblesse des Mauves en 2019-20.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct