Mobilité: Bruxelles teste l’application ultime pour se déplacer

Ce lundi, la société bruxelloise de transport en commun entame le recrutement de 2.000 testeurs – 1.000 hommes et 1.000 femmes, Bruxellois et navetteurs – pour sa nouvelle application de mobilité. © Pierre-Yves Thienpont.
Ce lundi, la société bruxelloise de transport en commun entame le recrutement de 2.000 testeurs – 1.000 hommes et 1.000 femmes, Bruxellois et navetteurs – pour sa nouvelle application de mobilité. © Pierre-Yves Thienpont.

Longtemps, le « Maas » a été considéré comme le Graal de la mobilité par les experts du secteur. Derrière l’acronyme barbare de « Mobility as a service » (la mobilité en tant que service) se cache un changement dans l’approche de la mobilité : on se concentre moins sur un seul moyen de transport que sur la manière de faciliter la vie de l’usager en lui offrant un accès simple, rapide et convivial à tous les modes de transport disponibles de même qu’au paiement de ces derniers.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct