A Bruxelles, deux primes à l’énergie plutôt qu’une

A Bruxelles, les efforts se concentrent sur l’isolation par le toit. Un tiers du montant des primes à l’énergie accordées l’année dernière ont été affectées à ce poste, pour un montant moyen de près de 3.900 euros.
A Bruxelles, les efforts se concentrent sur l’isolation par le toit. Un tiers du montant des primes à l’énergie accordées l’année dernière ont été affectées à ce poste, pour un montant moyen de près de 3.900 euros. - BELGA/BELPRESS.

A Bruxelles, on peut gagner au tirage et au grattage, en tout cas quand il s’agit de « verdir » son bien immobilier. Et il n’est pour l’heure pas question de revoir le système établi, même si on constate un déficit de compréhension auprès des ménages qui peut mener, relate-t-on chez Homegrade Brussels, le centre de conseil chargé de vulgariser le système auprès du grand public, à des idées préconçues complètement erronées : « De nombreux ménages craignent de demander des primes à l’isolation parce qu’ils veulent éviter une réévaluation du revenu cadastral. Or, celle-ci n’est pas liée aux primes, mais au permis d’urbanisme ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct