Coronavirus: le traçage des personnes en contact avec un malade se heurte au respect de la vie privée

Coronavirus: le traçage des personnes en contact avec un malade se heurte au respect de la vie privée

A Anvers, Herman Goossens, professeur en microbiologie médicale à l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA), n’a pas manqué d’envoyer une pique aux autorités fédérales après l’annonce de la découverte du cas positif au Covid-19. Dans un tweet au vitriol, il s’est réjoui d’avoir identifié la patiente infectée. Cela s’est fait « dans mon hôpital car j'ai décidé de tester plus largement (...) dans mon laboratoire, sans suivre les recommandations de Sciensano (organe fédéral). Cela confirme ce que je dis depuis des semaines en Europe : des critères de test et de décentralisation plus larges sont nécessaires. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct