Anima, bientôt 40 printemps

«
Purpleboy
», Grand Prix de cette édition d’Anima, raconte l’histoire d’Oscar qui… germe dans le jardin de ses parents
! Et vit un jour une extraordinaire mais douloureuse aventure dans un monde autoritaire et oppressif.
« Purpleboy », Grand Prix de cette édition d’Anima, raconte l’histoire d’Oscar qui… germe dans le jardin de ses parents ! Et vit un jour une extraordinaire mais douloureuse aventure dans un monde autoritaire et oppressif. - D.R.

Voilà, ainsi que le disait Aubert dans sa chanson, c’est finiii… Le parfum des crêpes va doucement s’estomper sur la place Flagey, et pareil pour le brouhaha dans les escaliers du paquebot. Les enfants retourneront à l’école, les pros de l’animation à leurs créations, les créateurs de gifs animés (proposés tout au long de ces dix jours sur notre site) à de nouvelles trouvailles. Et les organisateurs d’Anima, qui se félicitent d’une fréquentation estimée à 30.000 visiteurs ainsi que de journées professionnelles toujours plus appréciées, plancheront sur un nouveau programme.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct