Coronavirus: il va nous falloir beaucoup de sang-froid

Maggie De Block, ministre de la Santé.
Maggie De Block, ministre de la Santé. - EPA

Il va nous falloir beaucoup de sang-froid. Non que la situation soit catastrophique. La Belgique s’en est plutôt bien tirée jusqu’à présent si l’on dresse le bilan humain du virus Covid-19. Plusieurs milliers de personnes décédées en Chine. Une trentaine de morts en Italie. Et l’épidémie qui s’étend dangereusement en France… Chez nous, il a fallu attendre ce week-end pour qu’un second cas d’infection soit diagnostiqué à l’hôpital universitaire d’Anvers. La patiente est dans « un état de santé favorable », assure l’équipe médicale à son chevet. Désormais, le pays compte huit cas au total.

Bien sûr, ce tableau n’augure en rien de l’évolution de la situation. Demain, le nombre de personnes infectées pourrait se multiplier suivant une ampleur et un rythme que nul ne peut prévoir. Les hôpitaux de référence pourraient être rapidement surchargés, le personnel soignant dépassé. Le pays pourrait se retrouver en grande partie à l’arrêt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct