Le Hainaut, éternel candidat aux aides européennes

Les cimenteries du Hainaut contribuent aux mauvaix résultats environnementaux du Hainaut.
Les cimenteries du Hainaut contribuent aux mauvaix résultats environnementaux du Hainaut. - Coralie Cardon.

Analyse

Près de trente années ont passé et le Hainaut reste à la remorque de l’Europe. C’en est désespérant. Bien sûr, il y a les universités, l’aéroport de Charleroi et le Biopark, des PME de pointe, Google, Microsoft, les chefs-d’œuvre reconnus par l’Unesco et tout le toutim… Mais au bout du compte, le constat dressé par la Commission européenne en ce début d’année 2020 reste douloureux : « Les arrondissements de Tournai, Mons et Charleroi devraient être privilégiés pour bénéficier du Fonds européen pour une transition juste en Belgique. » On se passerait volontiers d’un tel souhait qui consacre en réalité un retard chronique, voire un échec collectif.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct