La certification des compétences séduit toujours plus

La certification des compétences séduit toujours plus
PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN.

Leur sourire est empreint d’humilité. Saïd Hammiche (45 ans) et Rocco Palermo (50 ans) viennent pourtant de décrocher un diplôme. Celui de conducteur de machine, auquel Saïd a ajouté un autre : cariste. A l’instar d’un nombre croissant de travailleurs ou de demandeurs d’emploi, ils ont saisi une occasion : faire certifier les compétences acquises durant leur carrière.

Pour eux, tout dégringole en mars 2019. Unilever annonce la fermeture de l’usine Lipton, à Anderlecht. Pour les deux salariés qui affichent respectivement 21 et 30 ans dans l’entreprise, le coup est rude. Mais en quelques mois, en concertation avec les partenaires sociaux de l’entreprise, le consortium de validation des compétences (CVC) organise des modules pour le personnel licencié, afin de transformer des compétences acquises sur le tas en un titre valorisable sur le marché du travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct