Avortement: la bataille des Amériques

Le 19 février dernier, des milliers de femmes manifestaient à Buenos Aires pour demander au président Alberto Fernandez la légalisation de l’avortement. Un appel qui a été entendu par le chef de l’Etat...
Le 19 février dernier, des milliers de femmes manifestaient à Buenos Aires pour demander au président Alberto Fernandez la légalisation de l’avortement. Un appel qui a été entendu par le chef de l’Etat... - AFP.

HUMEUR

De l’Argentine aux États-Unis en passant par la Colombie, cette semaine risque d’être décisive en matière des droits des femmes. Et pas seulement parce que le 8 mars approche.

Ce 1er mars, le nouveau président argentin Alberto Fernandez, entré en fonction en décembre dernier, a en effet annoncé, dans son premier discours annuel au Congrès, qu’il allait soumettre dans les 10 jours aux élus de la nation un projet de loi légalisant l’avortement, actuellement interdit sauf en cas de viol, de danger pour la mère ou de grave malformation du fœtus.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct