François Guillaume

François Guillaume

C’est rue du Bâneux, où plusieurs sans-abri ont installé leur tente, que cet ancien militaire est décédé en compagnie de ses deux chiens. « Un chien, il te défend, il te tient chaud en hiver et aussi il lèche tes plaies, cela évite l’infection », justifiait-il. C’est Khalid qui a trouvé le corps : « Ce jour-là, je me suis levé tôt car je devais aider pour un déménagement. Quand je suis revenu vers 16 h, François était mort dans sa tente, couché sur le dos, les mains croisées, les deux chiens à ses côtés. (…) J’ai appelé les secours, ils sont vite arrivés mais les ambulanciers ont refusé de sortir de leur véhicule pour ouvrir la barrière avant qu’arrive la police. »

Le camp de Bâneux, Khalid le connaît bien, il a longtemps veillé à ce que ce mélange hétéroclite de tentes Quechua et de sacs de couchage reste propre et sécurisé. « François, c’était un SDF pur et dur », se souvient-il. « Il était super gentil, se privait du peu qu’il avait pour aider les gens. Il était incapable de rester dans un appartement, mais ce qui m’a le plus choqué, c’est que ces derniers mois, il restait seul dans sa tente et ne la partageait plus avec personne. Il avait perdu son épouse quelques mois plus tôt, c’est ce qui l’a fait sombrer. »

Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    • SansAbris

      Ne plus mourir dans l’anonymat

    • SDF1HommeVieux

      Tomaso Verdesca

      Certaines personnes qui ont connu la...

    • SDF2HommeJeune

      Adrien Pevenage

      Certaines personnes qui ont connu la...

    • SDF2HommeVieux

      Petrov

      D’origine bulgare, né en avril 1950,...

    • SDF1HommeJeune

      Barwiejuk

      Son corps a été retrouvé sans vie dans...

    • SDF1HommeVieux

      Wieslaw

      Peu connu des associations de terrain...

    • SDF2HommeVieux

      Salvatore Sotgiu

      C’est une promeneuse qui, en milieu d’...

    0 Commentaire