Équitation: des chevaux mieux suivis que leurs cavaliers

Équitation: des chevaux mieux suivis que leurs cavaliers

Christophe Ameeuw (EEM World) peut en parler, lui qui a dû annuler fin janvier le Masters de Hong Kong, dont il est le créateur. « Nous n’étions qu’au début de la crise, mais j’ai dû répondre à la demande du gouvernement, et je suppose que mes collègues qui organisent Shanghai dans quelques semaines devront en faire de même », dit le propriétaire des Ecuries d’Ecaussinnes. « En plus de parcourir le monde en permanence, notre sport a la particularité de se pratiquer avec autre chose qu’une raquette ou un ballon, mais je vous affirme que la santé des chevaux n’est pas en danger. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct