Papi sitter Deux grandes gueules grotesques

<span>Papi sitter</span> Deux grandes gueules grotesques

Après Lucky, 10 jours sans maman, Le prince oublié, Ducobu 3, la coulée des comédies françaises insipides, formatées, prémâchées, continue… Avec, cette fois, Olivier Marchal et Gérard Lanvin en haut de l’affiche. Deux grandes gueules du cinéma français qu’on aime aimer mais qui, ici, nous donnent envie de pleurer en jouant les papys grotesques. Or, Philippe Guillard, ancien joueur de rugby du XV de France, scénariste sur Camping et Disco notamment, réalisateur du Fils à Jo déjà avec Lanvin, utilise à fond cette carte pour raconter comment Camille, censée réviser son bac sous l’œil vigilant de son grand-père André, gendarme retraité et psychorigide, va profiter de querelles qu’il entretient avec l’autre grand-père, Teddy, ancien gérant de boîtes de nuit peu fréquentables, pour vivre sa vie comme elle l’a décidé…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct