À Bruxelles, seulement 6% des rues portent le nom d’une femme

À Bruxelles, seulement 6% des rues portent le nom d’une femme
Photo News

À Bruxelles, seulement 6 % des rues portent le nom d’une femme et une seule est attribuée à une personne transgenre. C’est ce que permet de voir une carte mise en ligne mardi par l’association Open Knowledge Belgium et le collectif féministe Noms Peut-être, qui entendent suggérer de nouveaux noms aux communes afin de redéfinir l’identité de la ville.

Cette carte – sur laquelle toutes les rues portant un nom masculin sont représentées en jaune et celles ayant un nom féminin en mauve – permet de visualiser le déséquilibre de représentation dans l’espace public.

À l’exception de l’Avenue Louise, la plupart des grands axes célèbrent la mémoire d’illustres hommes du passé comme Franklin Roosevelt, Bernard Montgomery, Auguste Lemonnier, etc., mais rares sont les femmes à y figurer. Les rues à consonances féminines, nettement moins nombreuses, sont plutôt secondaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct