Olivier Tesquet: «Les prédateurs de nos données sont invisibles»

Pour Olivier Tesquet, «
les crises sanitaires, comme les crises sécuritaires, sont des leviers très puissants pour imposer ces technologies
».
Pour Olivier Tesquet, « les crises sanitaires, comme les crises sécuritaires, sont des leviers très puissants pour imposer ces technologies ». - Olivier Polet.

Entretien

La moindre de nos traces numériques est siphonnée par de nouveaux prédateurs. Pour Olivier Tesquet, le « capitalisme de surveillance », dont nous serions les cobayes, soulève d’immenses questions de société. Sommes-nous condamnés au déterminisme technologique ?

Vous faites partie de la première génération de natifs du Web qui ont cru au potentiel des nouvelles technologies. Ce livre est-il une remise en cause de tous vos espoirs ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct