Juan d’Oultremont et Dieu le Père en son jardin d’Eden

Judas est le héros habituel de Juan d’Oultremont.
Judas est le héros habituel de Juan d’Oultremont. - Séraphine D.

Judas est un prénom pas facile à porter, mais Juan d’Oultremont en affuble souvent ses personnages. Ceux des cinq nouvelles de Judas, précisément, en 2006, le héros de Compte à rebours, en 2015, ou, aujourd’hui, celui de Judas, côté jardin, de retour sur les lieux de son enfance. Le plan du terrain est fourni à de multiples reprises avec des détails différents selon le centre d’intérêt de l’instant, une voiture chasseuse d’images et de données pour Google passera par là, tout est balisé…

L’imprévisible est pourtant de mise quand commence le roman : deux attentats se sont produits à l’aéroport et dans le métro bruxellois. C’est le moment, pour Judas, de noter des souvenirs, de reconstruire le passé, de revisiter le jardin enchanté. Mais attention : « Comme toutes les histoires trop belles, celle du Paradis porte en elle le germe de sa chute. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct