Une histoire de masques

Un point préoccupe fortement les médecins généralistes : la pénurie de protections personnelles pour réaliser des prélèvements sur les personnes potentiellement infectées. Le docteur Paul De Munck, président du Groupement belge des omnipraticiens (le principal syndicat de généralistes) insiste : « Certains médecins ont encore quelques masques mais d’autres sont tout à fait démunis. Qui plus est, on commence à entendre que les hôpitaux entament leurs réserves stratégiques qui pourraient s’épuiser rapidement ». Dans ce contexte, l’information diffuse par La dernière heure ce mercredi, selon laquelle une société belge se dit prête à fournir trois millions de masques en quelques jours, le fait bondir. « je suppose que c’est sérieux – je ne vois d’ailleurs pas le ministre Ducarme s’exposer si ce n’était pas le cas – mais alors qu’est-ce qu’on attend pour commander ce matériel ? Et pourquoi cette nouvelle arrive si tard ? ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct