Sandrine Collette, après la catastrophe

Sandrine Colette a écrit une fiction apocalyptique.
Sandrine Colette a écrit une fiction apocalyptique. - Olivier Culmann/Tendance floue.

Un violent souffle brûlant a embrasé la surface de la planète, au moins là où se trouvaient Corentin et la douzaine d’amis avec lesquels il fêtait la fin de l’université, dans l’unité d’un clan : « La bière, l’amour, les rêves. » Ils se sont réunis dans un profond sous-sol et, ils l’ignorent, c’est grâce à cela qu’ils ont survécu malgré le grondement qui les a surpris. Les premiers qui tenteront une sortie auront à peine le temps de comprendre qu’elle était prématurée : les effets de la catastrophe les rattrapent tout de suite. Ils ne restent que quelques-uns, éparpillés par des réflexes individuels pour fuir une désolation qui, cependant, est partout.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct