Finance: bienvenue dans le monde du capital à risque «social»

Le programme «
Back on track
», développé par l’ASBL Oranjehuis, vise à accompagner vers un hébergement durable des jeunes de Flandre occidentale en situation précaire qui risque, sans aide, de se retrouver sans-abri.
Le programme « Back on track », développé par l’ASBL Oranjehuis, vise à accompagner vers un hébergement durable des jeunes de Flandre occidentale en situation précaire qui risque, sans aide, de se retrouver sans-abri. - Photo News.

C’est un produit financier, structuré, complexe. Émi, parmi tant d’autres, par une grande institution bancaire. Mais il est pourtant totalement à part dans son portefeuille : sa raison d’être n’étant pas « le pur rendement ».

Le mécanisme d’un « social impact bonds » (SIB) – BNP Paribas Fortis vient de lancer son premier « bébé » au Nord du pays – est donc assez inédit pour qu’on vous l’explique.

Privé-public

Comme son nom l’indique, un SIB a pour but de générer « de l’impact positif » dans la société. Là où la performance est souvent mesurée sur les marchés financiers, ici, on ira donc la chercher sur le terrain, dans la « vraie vie ».

Pour que le produit fonctionne, il faudra cependant impérativement plusieurs types d’acteurs autour de la table.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct