Cowboy Becket au pays du western

«
Cowboy
».
« Cowboy ». - Dominique Houcmant

Une seule botte au pied droit, le visage en sueur, semblant rescapé d’une terrible poursuite au cœur de l’Ouest américain, l’homme se plante à l’avant du plateau, observe le public, ne dit rien, ricane un peu, prend des poses de macho à la Terence Hill puis finit par lâcher avec un accent américain d’opérette : « Il vaaa se paaaasser quééélqueu chauwse ». Derrière lui, on entend de petits bruits, cris d’oiseaux, d’animaux, vent…

« Je suis un cowboy avec une seule botte », précise notre héros qui ajoute aussitôt à propos de sa manière de parler ridicule : « Et cet accent n’existe pas… » Bientôt rejoint par deux autres égarés d’un western spaghetti, il commence à procéder aux funérailles de Job, le quatrième larron, qui ne tarde pas à se relever d’un bond pour engueuler copieusement ses camarades, infoutus de faire leur job correctement.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct