Pourquoi le 4-4-2 est passé de mode

De nos jours, rares sont les entraîneurs des cinq grands championnats à opter pour le 4-4-2. On trouve encore le PSG, ou Getafe, étonnant 4e du championnat espagnol, mais ces équipes font figure d’exceptions. « Il y a eu une évolution dans le jeu, les défenses ont pris le pas sur les attaques, dans le sens où un entraîneur veut d’abord veiller à sa stabilité derrière », pointe Nordin Jbari. « Le fait que les entraîneurs restent, à l’époque actuelle, de moins en moins longtemps dans les clubs fait que dans l’optique d’obtenir des résultats immédiats, ils vont d’abord veiller structurer leur équipe de manière à prendre le moins de buts possible. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct