Au procès OKC, les parties civiles affrontent encore les souvenirs douloureux du passé

Robert Spatz.
Robert Spatz.

D’un côté, les parties civiles, pour lesquelles certains avocats confient en être au stade du « bénévolat » tant les audiences sont longues et les moyens de leurs clients réduits. De l’autre, la défense, dont les interventions sont tellement fréquentes qu’il faut débloquer d’autres dates pour ce long procès.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct