Syrie: accord entre Poutine et Erdogan sur le sort de la province rebelle d’Idlib

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan affichaient des mines graves, jeudi à Moscou, au moment de présenter l’accord qu’ils avaient conclu au terme de très longues discussions.
Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan affichaient des mines graves, jeudi à Moscou, au moment de présenter l’accord qu’ils avaient conclu au terme de très longues discussions. - Pavel Golovkin/AFP.

Décodage

Une longue conversation. Ou plutôt une négociation ardue. Qui a duré cinq heures et quarante minutes, dont trois heures de tête à tête avec les seuls interprètes. Ce 5 mars à Moscou, Vladimir Poutine recevait son « ami » Recep Tayyip Erdogan. Au menu de l’entretien : l’avenir de la province rebelle d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, où les événements se sont précipités ces dernières semaines. Aucun Syrien n’assistait à cette réunion sur la Syrie. Les deux dirigeants avaient tous deux annoncé leur intention d’arriver à définir les contours d’un cessez-le-feu. Et ils y sont parvenus !

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct