Des mois que le climat attend un gouvernement d’urgence…

Il ne suffira pas que le gouvernement «
Wilmès II
» existe, il faudra aussi qu’il prenne des décisions.
Il ne suffira pas que le gouvernement « Wilmès II » existe, il faudra aussi qu’il prenne des décisions. - Photo News

Un gouvernement d’urgence pour combattre le coronavirus ? Pour faire un budget ? Pour gérer l’(éventuel) afflux de migrants ? Pour défendre la condition des femmes ? Mais si l’on est honnête, cela fait des mois que nous avons besoin de ce gouvernement d’urgence pour régler les enjeux du climat et de l’environnement. Ce que n’ont pas réussi les gouvernements de plein exercice. L’annulation ce jeudi par la Cour constitutionnelle de la loi prolongeant Doel 1 et 2 n’est qu’un autre exemple du vide sidéral laissé par la suédoise en matière énergétique.

Et donc, si ce « Wilmès II » voit le jour pour cause d’extrême nécessité, il devra impérativement ajouter le climat à la liste de ses « To Do ». Mais il ne suffira pas d’exister, il faudra prendre des décisions. Et en matière de climat et d’environnement, cela risque d’être bien plus difficile que pour enrayer la contamination de la population belge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct