Gastronomie : le blues du fromage de Herve

Gastronomie : le blues du fromage de Herve
Pierre-Yves Thienpont

C’est le long du Hac, joli petit ruisseau, dans le bas du village de Herve, que Madeleine Hanssen a décidé, il y a 32 ans, de reprendre la ferme familiale. À une seule condition : elle ne s’occupe que du fromage. À charge pour son voisin d’élever les vaches et de lui fournir le lait. La fromagerie du Vieux Moulin est réputée dans la région. Madeleine aussi. « Ah Madeleine ! » a-t-on entendu tout au long de notre périple. Il faut dire qu’elle a du caractère, la Madeleine. Elle a une vision claire de ce qu’elle veut et de ce qu’elle fait. Sans concession. « D’un côté, il y a le goût, de l’autre l’industrie. Chez nous, on sait ce qu’on mange », dit-elle d’emblée. « Je ne fais pas du fromage de Herve par amour du métier mais parce que je voulais vivre ici. Par rejet de la mondialisation, des villes, de pollution, je voulais vivre au rythme du fromage. Regardez le paysage. Que voulez-vous de plus ? ».

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct