Coronavirus: les perspectives pourraient rapidement s’assombrir pour les banques

Les banques se méfient, inquiètes pour leur propre bilan, et risquent de prêter moins.
Les banques se méfient, inquiètes pour leur propre bilan, et risquent de prêter moins. - Sylvain Piraux.

On parle, en toute logique, beaucoup des secteurs d’activité directement impactés par la crise du coronavirus : aérien, hôtellerie, voyagistes. Et de leur plongeon en Bourse. Moins des banques, pourtant en première ligne – deux fois, car actrices et victimes – lorsque la machine économique mondiale ralentit. Depuis le 17 février, date du premier cas de Covid-19 détecté en Italie, l’indice boursier bancaire européen a lâché 26 %. C’est que les perspectives pour le secteur pourraient s’assombrir rapidement.

1

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct