Le principe de précaution confronté au coronavirus

Les pistes de ski dans la station de Ponte di Legno. Les mesures radicales prisent à l’étranger contrastent depuis le début de la crise du coronavirus avec l’absence de mesures prises en Belgique, les dirigeants des entités fédérales et fédérées proclamant de concert qu’il n’y avait pas lieu de «
céder à la psychose
». © Photo News.
Les pistes de ski dans la station de Ponte di Legno. Les mesures radicales prisent à l’étranger contrastent depuis le début de la crise du coronavirus avec l’absence de mesures prises en Belgique, les dirigeants des entités fédérales et fédérées proclamant de concert qu’il n’y avait pas lieu de « céder à la psychose ». © Photo News.

La Chine semble connaître une diminution du nombre de cas de coronavirus. Elle a, pour ce faire, pris des mesures radicales de confinement de plusieurs villes. L’Italie, le pays européen le plus touché (366 morts) par l’épidémie a fait de même en confinant depuis ce week-end 15 millions d’habitants des villes du Nord, fermant écoles et universités. New-York a déclaré l’état d’urgence. L’Inde a annoncé lundi sa décision d’interdire aux bateaux de croisière de s’arrimer sur ses côtes. La France, depuis dimanche, interdit les rassemblements de 1.000 personnes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct