Fièvre de Lassa: une endémie silencieuse et meurtrière

La fièvre de Lassa inquiète plus les autorités sanitaires du Nigeria que le coronavirus. Les mesures de confinement sont semblables à celles mises en œuvre pour Ebola.
La fièvre de Lassa inquiète plus les autorités sanitaires du Nigeria que le coronavirus. Les mesures de confinement sont semblables à celles mises en œuvre pour Ebola. - D.R.

Eh Monsieur ! Qu’est-ce que vous faites ?! Rentrez à l’intérieur ! » Sur le perron du Centre de contrôle des maladies infectieuses d’Owo (CCI), deux infirmières les bras chargés de claquettes et de blouses médicales tout juste lavées se pétrifient. A quelques mètres, un jeune homme, les yeux hagards, titubant, est sorti de sa tente d’isolement et vient d’enjamber le cordon délimitant le périmètre de sécurité. « Ne sortez pas, ne sortez pas ! » Egosillements impuissants. « Je vais prier », lâche l’homme, plein de défiance, « la Mecque est par là ». Au milieu de squelettes de lits qui viennent d’être désinfectés à la chlorine, il se tourne face au soleil brûlant et croise ses mains sur sa panse en marmottant. Les deux femmes restent là. Immobiles. Inquiètes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct