Coronavirus: le personnel bancaire peut-être bientôt «scindé en deux»

Alors qu’elle fait face à son premier collaborateur testé positif au covid-19 depuis dimanche soir, BNP Paribas Fortis impose déjà depuis 10 jours à ses employés de repartir chaque soir «
au cas où
» avec leur PC portable. c Belga.
Alors qu’elle fait face à son premier collaborateur testé positif au covid-19 depuis dimanche soir, BNP Paribas Fortis impose déjà depuis 10 jours à ses employés de repartir chaque soir « au cas où » avec leur PC portable. c Belga.

À Francfort, lundi, les 3.700 employés de la Banque Centrale européenne sont restés chez eux. « Un principe de précaution » destiné à tester la résistance notamment du système informatique de la banque des banques de l’Union en cas de confinement généralisé dû à l’épidémie de Coronavirus. À l’avant-garde le secteur financier ? En Belgique également, plusieurs grands groupes ont pris ou sont en passe de prendre des mesures un peu plus radicales qu’ailleurs dans le monde de l’entreprise. Ceci expliquant cela : avec des banques à l’arrêt, l’économie, elle aussi, ne pourrait que s’enrayer.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct