Le CD&V bloque la dépénalisation de l’IVG, le CDH aussi

Joachim Coens, président du CD&V.
Joachim Coens, président du CD&V. - Photo News.

Le CD&V se fâche sur toute la ligne. D’une part en réitérant son refus de s’engager dans une majorité fédérale qui serait minoritaire dans le groupe linguistique néerlandophone, mais aussi, de l’autre, en rappelant son hostilité à toute réforme de la loi ayant trait à l’interruption volontaire de grossesse…

Les chrétiens-démocrates flamands ont fait savoir lundi qu’ils comptaient bel et bien déposer un ou des amendements jeudi en séance plénière à la Chambre, où, sans cela, la proposition de loi visant à dépénaliser complètement l’IVG (interruption volontaire de grossesse) serait soumise au vote immanquablement ; une proposition de loi signée PS, portée notamment par Eliane Tillieux chez les socialistes, et soutenue par Ecolo-Groen, le MR, le VLD, Défi, le PTB et le SP.A, ce qui offre une majorité confortable au Parlement fédéral.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct