Israël: les rivaux de Netanyahou tentent de s’unir pour l’abattre

Binyamin Netanyahou croyait l’avoir emporté, pas son parti et ses alliés ne disposent que de 58 sièges sur 120. Et les quatre partis de l’opposition semblen tdécidés à faire valoir leur majorité en sièges…
Binyamin Netanyahou croyait l’avoir emporté, pas son parti et ses alliés ne disposent que de 58 sièges sur 120. Et les quatre partis de l’opposition semblen tdécidés à faire valoir leur majorité en sièges… - afp

Binyamin Netanyahou pensait que tout était réglé. Il avait remporté, avec son parti nationaliste (le Likoud), les élections du 2 mars et rien ne devait s’opposer à ce qu’il forme le prochain gouvernement en Israël. Un gain de quatre sièges permettait en effet au Likoud de laisser à trois longueurs son rival « Bleu et blanc » mené par l’ex-général Benny Gantz. Les observateurs avaient d’ailleurs salué sa victoire étonnante, puisque remportée alors qu’il est désormais inculpé dans trois affaires de corruption. Pourtant, les résultats définitifs se révèlent bien plus complexes : le Likoud et ses trois alliés (deux formations ultra-orthodoxes et un petit parti proche des colons) ne disposent que de 58 sièges sur 120 à la Knesset. Pire, les quatre partis de l’opposition semblent maintenant décidés à faire valoir leur… majorité en sièges (62) pour mettre Netanyahou hors-jeu…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct