Paris-Nice: le duel potentiel Alaphilippe-Quintana a pris l’eau

photo news
photo news

Les concurrents se souviendront longtemps de cette étape vers Chalette-sur-Loing, digne de figurer dans le « 13 heures » de Jean-Pierre Pernaut. Même si les directeurs sportifs avaient tous sorti une feuille identique au briefing, en jaune fluo, pour insister sur la partie « ouverte » avec un vent de trois quarts favorable entre le km 108 et le km 130, le piège a fonctionné.

L’éventail était garanti, il le fut, mais exactement au même moment, certains ont été pris, soit dans une chute (Quintana), soit retardés par un problème mécanique (Ewan, dérailleur, Alaphilippe crevaison). Au moment où deux équipes, en particulier, vissaient devant, Groupama en faveur de Pinot et Bora pour son maillot jaune Schachmann mais également ses finisseurs Ackermann et Sagan, déguisé en équipier de luxe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct