Lettre du Brexit: Un mystère Johnson digne d’un bouquin de John le Carré

Lettre du Brexit: Un mystère Johnson digne d’un bouquin de John le Carré

C’est un homme en colère qui s’exprime. L’objet de l’irritation de John le Carré s’appelle… le Brexit. Scandalisé par cette décision « totalement irrationnelle », l’auteur de l’Espion qui venait du froid estime que le grand dessein du gouvernement conservateur de larguer les amarres a fait de l’Union européenne le nouvel ennemi numéro 1 des services de renseignement de Sa Majesté.

Dans une de ses rares interventions faites récemment lors d’une conférence à l’ambassade d’Allemagne à Londres, le maître du roman d’espionnage a mis en garde Bruxelles, « un monde aux allégeances fluides et aux ressources limitées ne peut qu’affecter la poursuite du dessein d’une Grande-Bretagne planétaire ». En clair, loin des brumes de Berlin, l’espion nouveau de Sa Majesté va tout faire pour saper la puissance d’une Union européenne qui a toutes les cartes de la négociation sur la relation future en main.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct